Les mûres-Livre enfant-Sarbacane-disponible chez Graffiti, la librairie des petits
Les mûres-Livre enfant-Sarbacane-disponible chez Graffiti, la librairie des petits
Les mûres-Livre enfant-Sarbacane-disponible chez Graffiti, la librairie des petits

Les mûres

Prix normal
15,90 €
Prix réduit
15,90 €

Il reste 3 produits en stock.

Taxes incluses. LIVRAISON OFFERTE à partir de 40€
La quantité doit être supérieure ou égale à 1

Quel bonheur de retrouver Michao, Marguerite et Jim, le renardeau narrateur du Bateau de fortune!

Après le premier jour de l'été, voici donc le dernier jour des vacances, à la montagne cette fois, le moment où on range et ferme la maison, où l'on entasse les bagages dans le coffre qui ne ferme pas, où l'on ressent déjà la nostalgie du retour. Mais les enfants sont dans le présent : Marguerite et le renardeau jouent avec insouciance, profitant pleinement des derniers instants et partent avec Michao cueillir un plein bol de mûres. C'est tout de suite une aventure, irriguée de sensations. Et à l'heure du départ, tandis qu'une cloche résonne au loin, ces mûres emportées auront la douce saveur des souvenirs de vacances.

DESCRIPTION

Format 23,5 cm x 31,5 cm

32 pages

AUTEURS

Olivier DE SOLMINIHAC
Stéphane POULIN

Olivier de Solminihac est né à Lille en 1976 et vit à Dunkerque. Auteur de romans à parus à l’Olivier et à L’École des Loisirs, son écriture se caractérise par la finesse de sa scansion et sa musicalité. On croit ici entendre des voix, humer là des senteurs, déguster des couleurs… Ses mots ouverts sur l’imaginaire et l’horizon, sans jamais trop en dire, s’accordent à la perfection aux huiles lumineuses de Poulin.

Né à Montréal en 1961, où il vit toujours, Stéphane Poulin est un immense illustrateur québécois, lauréat de nombreux prix. Maîtrisant à merveille la peinture à l’huile, il a consacré cinq ans de sa vie au magistral Pays de la mémoire blanche. Puis il s’est immergé dans l’univers melvillien, avec un Bartleby inoubliable… Il nous propose ici de retrouver les héros du Bateau de fortune, mais pour humer l’air de la montagne, cette fois !